Actualités

Vaudoise Aréna/Centre sportif de Malley (CSM). l’Inspection du travail, patine-t-elle ?

La révélation par le 24heures des problèmes liés aux conditions de travail au sein du Centre sportif de Malley (CSM) a mis en lumière les conséquences du « rush à la fin des travaux » forçant une ouverture « dans la douleur » pour les employé-e-s du centre sportif. Le groupe socialiste, par le biais d’une interpellation d’Alexandre Rydlo, dénonce le rôle que le Service de l’emploi a joué face aux employé-e-s et demande au Conseil d’État d’entreprendre rapidement des mesures afin d’améliorer son fonctionnement.

cp

« Les témoignages des employé-e-s de Vaudoise Aréna sont très graves. Nous parlons de travail de nuit non autorisé, non compensé, de durées de travail quotidiennes excessives, de travail supplémentaire non compensé et de temps de repos non respecté. Certain-e-s employé-e-s vivent depuis des mois des insomnies, des angoisses ou encore le sentiment d’impuissance et de perte de confiance. Plusieurs personnes sont en congé maladie », rappelle Alexandre Rydlo, auteur de l’Interpellation. Et il poursuit : « Alors que ces employé-e-s ont sollicité le Service de l’Emploi, ce dernier a visiblement failli à ses obligations en n’effectuant pas de contrôle du respect des dispositions légales sur place. Il se pose également la question du respect du secret de fonction. » Pour cette raison, le groupe socialiste s’adresse au Conseil d’État afin qu’il puisse s’expliquer sur les démarches entreprises par le Service de l’emploi et prendre toutes les mesures pour assurer la légalité et l’efficacité de l’inspectorat du travail. « Il n’est pas envisageable que les employé-e-s perdent la confiance en l’État suite à une intervention du Service de l’emploi qui est censé les protéger », conclut Alexandre Rydlo.