Actualités

EIAP fait la sourde oreille

Malgré une mobilisation massive des milieux concernés ainsi que plus de 16'000 citoyenne-s ayant signé la pétition « Pour un accueil parascolaire sûr et de qualité », l’EIAP n’a pas encore saisi l’occasion pour améliorer substantiellement le cadre de référence parascolaire. Le Parti socialiste demande que l’EIAP se remette au plus vite à la table des négociations pour arriver à une solution respectueuse des enfants et des professionnel-le-s du parascolaire.

180614_CP_accueil_de_jour

La pétition « Pour un accueil parascolaire sûr et de qualité », munie de plus de 16’000 signatures a été transmise à l’établissement intercommunal pour l’accueil parascolaire primaire (EIAP) lors de la séance présentation du nouveau cadre parascolaire le 13 septembre à Chavornay. Le Parti socialiste, incitateur de la mobilisation, salue la détermination des milieux professionnels concernés à poursuivre le combat contre la détérioration des conditions d’accueil parascolaire. Il rappelle également que l’EIAP devrait ouvrir les négociations afin d’arriver à une solution qui puisse faire l’objet d’un large soutien qui fait aujourd’hui défaut.

« Malgré les modifications apportées récemment au cadre de référence, la baisse du taux d’encadrement pour toutes les classes d’âge reste inacceptable. De même pour la possibilité que l’encadrement direct des enfants ne soit assuré que par du personnel non qualifié. L’EIAP doit prendre ses responsabilités et se rappeler que le cadre de référence influera de manière très importante sur la sécurité et le bien-être de nos enfants. Pour cette raison, l’ouverture de négociations est incontournable. » relève Jessica Jaccoud, présidente du PS vaudois.