Actualités

Des mesures concrètes pour l’événementiel vaudois

L’interdiction des manifestations publiques et privées de plus de 1 000 personnes par le Conseil fédéral est une mesure incontournable de santé publique face à la crise du coronavirus. En même temps, cette mesure impacte lourdement les acteurs de l’événementiel, de l’hôtellerie-restauration et du tourisme dans le canton de Vaud et partout en Suisse. Alors que les acteurs culturels ont déjà formulé des demandes auprès du SECO (dont la création d’un fonds spécial et l’octroi facilité du chômage partiel), le groupe socialiste, par le biais d’une résolution d’Alexandre Démétriadès, demande au Conseil d’État de faire un suivi minutieux de la situation et de mettre en œuvre des mesures pour soutenir les secteurs économiques vaudois directement impactés. La résolution a récolté le soutien de tou-te-s les président-e-s de groupe au Grand Conseil.

lake

« Alors que la durée et l’ampleur de la crise du coronavirus ne sont pas encore prévisibles, le secteur de l’événementiel est déjà fortement impacté par les mesures nécessaires à la réduction de la propagation du virus. Hier, on a annoncé l’annulation de Cully Jazz, les brandons de Payerne, Moudon et Yverdon-les-Bains ont subi le même sort », rappelle Alexandre Démétriadès, auteur de la résolution. Et il poursuit : « En plus des organisateurs, c’est toute la chaîne de production qui est en danger : les fournisseurs, les intermittent-e-s de spectacle, les entreprises et indépendant-e-s actives et actifs dans la restauration ou encore la logistique. Alors que le secteur au niveau national a déjà formulé des demandes très concrètes envers le SECO, dont l’accès au chômage partiel ainsi que la création d’un fonds de soutien extraordinaire, nous souhaitons que l’État de Vaud suive également la situation de très près avec l’ensemble des acteurs concernés. »  Il conclut : « Le soutien de l’ensemble des partis témoigne d’une profonde préoccupation des élu-e-s de tous les bords politiques de la situation de ce secteur important de l’économie vaudoise. L’État de Vaud doit maintenant prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir nos artistes, nos indépendant-e-s et nos entreprises ».