Actualités

Activités de la jeunesse

180319_consultation_cantonale_image

Remarques générales

Le Parti socialiste vaudois constate avec plaisir que beaucoup de projets, processus et d’activités ont été réalisées par l’État ces dernières années pour la jeunesse. Néanmoins, il note une grande disparité des activités entre les différentes communes de notre canton. Le PSV estime qu’il serait important de faire un bilan de l’action de la loi et de trouver des leviers pour que la jeunesse de tout le canton puisse accéder à de telles activités.

De manière générale, le PSV estime que cet avant-projet de loi est bien détaillé et bien pensé.

Remarques spécifiques et suggestions

Le PSV estime qu’il serait opportun d’accorder plus de droit et de pouvoir à la commission cantonale des jeunes. On pourrait imaginer transmettre par exemple ses rapports aux député-e-s ou en indiquant dans les Rapports-préavis ou les préavis du Conseil d’État (et sur les sujets concernant la jeunesse), la position de cette commission cantonale.

Le PSV estime que l’âge de 14 ans minimum est une limite trop haute. Le PSV suggère de fixer la limite inférieure à 12 ans. Pour le PSV, les jeunes de cet âge ont déjà des avis et des demandes et il serait intéressant de les intégrer plus rapidement.

Le PSV note que ce projet de loi est ambitieux. Il est réfléchi et travaillé depuis de nombreuses années. Dès lors, il regrette que le budget annuel total des aides aux projets soit pour tout le canton de CHF 80’000.00. Le PSV espère que le comité qui préavisera les projets pourra se permettre un peu de souplesse si un projet est très intéressant. Il est nécessaire de se donner les moyens de ses ambitions et respecter l’esprit de cette loi. D’une manière générale, le PSV estime que cela ne doit pas être l’enveloppe qui conditionne les projets, mais les projets qui conditionnent l’enveloppe.