Beaulieu – Quelles garanties pour le futur ?

Le Parti socialiste vaudois intervient au Grand Conseil par une interpellation relative à Beaulieu afin de faire toute la lumière sur la gestion du site et surtout pour obtenir des garanties sur les projets futurs et annexes, notamment l’extension de l’école de la Source.

En février 2015, suite aux résultats de la votation sur la tour Taoua, le Parti socialiste interpellait le Conseil d’Etat sur l’avenir de Beaulieu. Inquiet de la situation d’alors, au moment d’un changement de missions important pour le site et les investissements, le PS voulait obtenir des réponses et des garanties quant à son avenir et sa gestion ; il déposait l’interpellation « quel avenir pour Beaulieu ? » Au-delà du site lui-même, le PSV interrogeait le Conseil d’Etat sur la venue de l’école de la Source et sur les autres partenariats possibles.

Alors que le délai légal pour répondre à une interpellation est de 3 mois, le Conseiller d’Etat en charge du dossier n’a pas jugé bon d’y répondre à ce jour. Les récentes révélations à propos de Beaulieu et la dénonciation au ministère public démontrent que les questions posées il y a 3 ans sont toujours d’actualité et auraient mérité une plus grande attention. Espérons que les récents événements amènent le Département de l’économie, de l’innovation et du sport à traiter ce dossier avec davantage de célérité désormais.

Le PSV demande donc à nouveau au Conseil d’Etat quelle est sa vision pour Beaulieu par le biais d’une interpellation déposée par le député Stéphane Montangero. Il demande surtout quelles mesures sont prévues pour mener à bien les projets stratégiques du site, comme l’avancement du théâtre, le restaurant Eldora, l’arrivée du tribunal arbitral du sport ou encore l’extension l’école de la Source. Pour rappel, les élèves de la Source sont supposé-e-s faire leur rentrée en août 2018 dans ces nouveaux locaux…

Concernant les révélations de décembre 2017, le PSV demande que toute la lumière soit faite afin de connaître comment le Conseil d’Etat a effectué le suivi de ce dossier extrêmement sensible depuis de très nombreuses années, notamment avec les personnes qui l’ont représenté au sein du Conseil de Fondation depuis ses débuts et de savoir si ces dernières avaient au sein dudit conseil des attributions ou responsabilités spécifiques.

Cette entrée a été publiée dans CP. Sauvegarder le permalien.