Un budget 2018 raisonnable et équilibré qui répond aux besoins des Vaudois-es

Le PSV salue l’adoption très large ce jour du budget 2018 par le parlement vaudois. Le budget ressort du parlement sans aucune modification par rapport aux travaux de la commission des finances ou à la proposition effectuée par le Conseil d’état en septembre dernier. Pour le PSV, ce premier exercice budgétaire de la nouvelle législature a pu se faire dans un esprit qui tend à renouer avec le compromis dynamique, si absent ces dernières semaines des débats parlementaires.

Le PSV salue l’adoption très large par le Grand conseil vaudois ce jour de son premier budget de législature. Ce budget s’inscrit dans le prolongement de l’action de la législature précédente, action plébiscitée par les Vaudoises et les Vaudois lors du renouvellement des autorités cantonales. Les chiffres démontrent que notre Canton poursuit sereinement son développement, fruit de la politique menée ces dernières années, accompagnant une croissance que bien d’autres cantons nous envient.

Les débats auront permis quelques clarifications de la part du gouvernement et surtout de discuter plusieurs amendements qui visaient davantage à faire des déclarations publiques qu’à en modifier la substance. Au final, le budget 2018 a été adopté sans modification par le plénum. Le PSV salue le travail constructif des forces en présence, qui a permis de proposer un budget de compromis par un gouvernement à majorité de gauche, présenté à un parlement à majorité de droite. Aux yeux du PSV, ce budget répond concrètement à la majeure partie des besoins des habitant-e-s de notre canton, tant en matière d’éducation, de santé, de couverture sociale, de transports, de formation, d’accueil de jour, d’environnement, de culture, de sécurité, ou autres.

Par ailleurs, le PSV a indiqué en conclusion des débats qu’il avait confiance dans le fait que ce gouvernement, en cas de besoin avéré, par exemple pour le renforcement du système RDU permettant de délivrer bourses d’études et subsides LAMal, pour l’augmentation des ressources pour l’égalité des chances ou l’inspectorat du travail, saura dégager les ressources nécessaires pour débloquer les éventuelles situations problématiques.

Les débats sur ce budget 2018 ont montré qu’il est encore possible, dans notre canton, de travailler dans l’intérêt général, laissant de côté les attaques partisanes. Le PSV salue la décision des partis de droite de revenir sur la voie du bon sens vaudois, celle du fameux compromis dynamique qui permet de répondre concrètement aux besoins de nos concitoyennes et concitoyens, tout comme au canton de briller, plutôt que celle de la confrontation stérile observée ces dernières semaines.