Encourager la transition énergétique de la mobilité individuelle

Le Parti socialiste vaudois intervient au Grand Conseil par un postulat demandant au Conseil d’Etat de mettre en place une politique cantonale en matière de bornes de recharge des véhicules électriques.

Bien que la politique du parti socialiste en termes de mobilité soit celle de l’encouragement au développement des transports publics, qui restent la solution répondant le mieux aux défis énergétiques, la mobilité individuelle reste et restera une composante importante de la mobilité de demain. Pour le PSV, il est toutefois nécessaire de dynamiser la transition d’une mobilité individuelle basée essentiellement sur le pétrole à une mobilité individuelle basée sur l’énergie électrique et renouvelable. La mobilité électrique n’est encore qu’à ses premiers balbutiements, mais elle démontre un potentiel intéressant. Néanmoins, des expériences ont démontré un grand frein dans son développement : il manque cruellement d’un réseau relativement dense de bornes de recharge rapide qui permettraient à un utilisateur d’un tel véhicule de se lancer dans un trajet avec confiance. Les bornes sont uniquement présentes sur quelques grands axes et, prises d’assaut par les quelques utilisateurs, elles engendrent des attentes interminables.

Le PSV dépose au Grand Conseil un postulat par la voix du député Pierre Dessemontet qui demande au Conseil d’Etat d’étudier la mise en place d’une politique cantonale de planification et d’encouragement du développement d’un réseau cantonal de bornes de recharge pour véhicules électriques. Ce plan s’inscrirait parfaitement dans le cadre des objectifs énergétiques et environnementaux du Conseil d’Etat.