Un programme de législature ambitieux pour répondre aux besoins de toute la population de notre canton

 Le PSV salue le programme de législature tel que présenté par le Conseil d’Etat. Celui-ci tire ses mesures de constats également relevés par le PSV. D’une part, notre canton a une croissance économique exceptionnellement bonne en comparaison à nos voisins. D’autre part, cette croissance ne profite néanmoins pas à toutes et tous. Il est donc nécessaire de poursuivre ce développement et de faire en sorte que la richesse produite soit mieux partagée et que personne ne reste au bord du chemin. Le PSV salue le maintien de la feuille de route RIE3-VD telle que plébiscitée par le peuple vaudois en 2016. Le PSV se réjouit également de l’accent mis enfin sur la question du développement durable. Forts de ces constats, le Conseil d’Etat présente un programme de législature cohérent, ambitieux et en adéquation avec l’équilibre politique plébiscité lors des élections cantonales.

Le PSV salue le programme de législature tel que présenté ce jour par le Conseil d’Etat. En premier lieu, le PSV se félicite de l’accent mis par le Conseil d’Etat sur le développement durable. L’inscription du programme dans la perspective de l’Agenda 2030 est un signal fort des engagements que compte prendre le Conseil d’Etat lors de cette prochaine législature pour atteindre les objectifs fixés qui visent, in fine, à offrir aux générations futures une planète sur laquelle il fera toujours bon vivre. Dans ce sens, le PSV salue notamment les buts chiffrés pour lutter contre réchauffement climatique, la promotion des énergies renouvelables et le développement des transports publics.

Au niveau des mesures, le Conseil d’Etat a su relever les thèmes méritant une attention particulière. Le PSV souligne la place de la réinsertion professionnelle, qui souffre depuis des années d’un déficit d’idées nouvelles et qui trouve dans ce programme des propositions ambitieuses, notamment pour lutter contre le chômage des ainé-e-s et de longue durée. Le PSV salue également les mesures pour renforcer la protection des travailleuses et des travailleurs, notamment la volonté de conclure une CCT de force obligatoire dans la vente, la lutte contre les faillites en cascade ou encore la possibilité de permettre l’arrêt des travaux d’une entreprise qui ne respecterait pas les législations. L’accompagnement de la transition numérique sera également un enjeu majeur au niveau de la formation des enseignant-e-s et des élèves, mais aussi le renforcement de la formation professionnelle pour prévenir le déclassement social. Enfin, le PSV salue la volonté du Conseil d’Etat de rappeler les valeurs démocratiques qui fondent notre société.

L’un des points centraux de ce programme de législature est évidemment la mise en place de la RIE 3 vaudoise en anticipation du projet fédéral. Avec ces mesures sociales et fiscales, cette réforme permet de répondre en partie à la poursuite du dynamisme économique du Canton et au soutien du budget des ménages vaudois. Le PSV n’est pas opposé à son anticipation. Il tient à rappeler toutefois que le PSV avait insisté sur l’importance de la manne fédérale pour financer cette réforme sociale et fiscale et faire en sorte qu’elle reste équilibrée. Si notre canton peut prendre le risque politique de booster son économie en lui assurant une sécurité du droit plus rapidement que ce qui se fait au plan fédéral, le PSV estime que le dossier PF17 doit être bouclé au plus vite, sur un résultat soutenu largement, comme ce fut le cas avec le paquet RIE3-VD. Au surplus, le PSV demande au Conseil d’Etat qu’aucune autre prestation ne soit coupée en contrepartie. Enfin, pour le PSV, il convient de rester attentif aux effets que cette anticipation pourrait engendrer pour les finances des communes.

Au final, avec ce programme de législature, le Conseil d’Etat se dote d’une vision claire et ambitieuse, qui vise à un développement durable et cohérent du Canton avec le souci que personne ne soit laissé au bord du chemin.

Cette entrée a été publiée dans CP. Sauvegarder le permalien.