Promouvoir des produits de boulangerie de qualité

Le Parti socialiste vaudois intervient au Grand Conseil par un postulat qui demande de mieux promouvoir et soutenir les produits des artisans boulangers, pâtissiers ou autres confiseurs de notre pays.

Depuis une vingtaine d’années, le secteur de la boulangerie-pâtisserie-confiserie suisse connait une véritable mutation : deux tiers des ventes de ce secteur s’effectuent désormais par le biais de grands distributeurs. Dès lors, beaucoup de boulangeries artisanales ont disparu : la Suisse compte actuellement 1’500 artisans boulangers contre 4’600 dans les années huitantes. Aujourd’hui, la production de pain industriel est en forte augmentation et plus précisément, l’importation des produits de boulangerie.

C’est cette importation qui crée autant de difficultés pour les artisans vaudois. En effet, le principe du « Cassis de Dijon » permet d’importer du pain et d’autres produits de boulangerie ou de pâtisserie sans qu’ils ne soient taxés, mais surtout sans indication de la provenance de ces produits. En effet, les consommateurs-trices ne sont pas informé-e-s du lieu de production, car l’Ordonnance fédérale réglant l’étiquetage obligatoire du lieu de provenance de denrées alimentaires ne s’applique pour la viande et pour le poisson dès mai 2018. Ainsi en a voulu la majorité de droite du parlement fédéral.

Face à ces importations massives, un label a été créé en 2014 intitulé « Véritable artisan ». Ledit label a pour but de promouvoir la qualité artisanale perpétuant la tradition et le savoir-faire des artisans boulangers, pâtissiers et confiseurs de notre pays.

Par le biais du député Nicolas Rochat Fernandez, le Groupe socialiste au Grand Conseil dépose un postulat demandant au Conseil d’Etat d’étudier la possibilité de promouvoir dans les lieux de restauration des établissements publics et parapublics (cantines des écoles professionnelles, HES, UNIL, EMS, etc.) les produits munis du label « véritable artisan ». En outre, le PSV demande d’entreprendre des démarches pour que le lieu de fabrication d’un produit de boulangerie soit obligatoirement indiqué sur le produit, à l’instar d’autres produits alimentaires.